1. Accueil
  2. Marché de l'emploi
  3. Actualités de l'emploi
  4. Témoignage de Kevyn Kohler, Directeur associé chez Aktisea

Témoignage de Kevyn Kohler, Directeur associé chez Aktisea

Témoignage de Kevyn Kohler, Directeur associé chez Aktisea

Kevin Kohler, Directeur associé chez Aktisea

 
AKTISEA est une entreprise basée à Nice qui a vu le jour en 2012 sous l’impulsion de deux jeunes diplômés d’école de commerce âgés de 24 ans. D’une start-up spécialisée dans le soutien marketing et commercial au départ, AKTISEA est devenue une entreprise adaptée, experte dans l’accompagnement RH et le recrutement pour les Missions Handicap de grands groupes. Kevyn Kohler, directeur associé d’AKTISEA, nous explique les stratégies et les spécificités de cette société pas comme les autres, à la vocation humaine et sociale capitale.
 
Comment et pourquoi est née l’entreprise adaptée AKTISEA ?
Kevyn Kohler : AKTISEA compte actuellement 35 salariés dont plus de 80% sont en situation de handicap. Avec Alban Grolleau, mon associé, nous avions une appétence pour la création d’une entreprise ensemble dès le master où nous nous sommes rencontrés. Nous sommes très complémentaires, lui s’occupe de la gestion interne de l’entreprise et moi de son développement commercial. Quand nous avons créé AKTISEA j’avais déjà une connaissance du handicap. J’ai été moi-même victime d’un accident de la route en moto qui m’a valu plusieurs opérations lourdes et des mois en fauteuil alors que j’avais 22 ans et allais passer les oraux de mon école. C’est là qu’Alban m’a apporté son soutien et son aide. Par ailleurs, ma mère était inspectrice de l’Education Nationale chargée de l'Adaptation scolaire et de la Scolarisation des élèves en situation de Handicap. J’ai donc toujours évolué avec une vision du handicap sans cliché ni préjugé et avec l’assurance que compétences et handicap sont totalement compatibles. AKTISEA est donc une SARL classique mais avec une vocation sociale, celle d’une entreprise adaptée avec un contrat d’objectifs triennal dont celui de compter 80% au moins de ses salariés en situation de handicap. Nous voulons favoriser la montée en compétences et la réinsertion dans le monde du travail des personnes en situation de handicap ou qui ont subi des accidents de la vie.
 
Comment s’est fait l’évolution de votre cœur de métier ?
Kevyn Kohler : Au début AKTISEA était spécialisée dans les relations clients et le télémarketing. Mais il y a trois ans, deux clients nous ont accordé leur confiance pour une nouvelle mission. Thalès, tout d’abord, qui pour sa Mission Handicap nous a demandé une mission de recrutement, puis Dassault Systèmes. Les autres clients, des grands groupes eux aussi (Total, Société Générale, BNP Paribas, Generali …), ont suivi. Les deux premiers ont été un peu nos mentors, grâce à eux nous avons été formés et orientés vers ce cœur de métier. Et sur leurs recommandations les autres nous ont, à leur tour, fait confiance. Nous proposons donc depuis trois ans une prestation de soutien en RH dans le cadre des Missions Handicap des entreprises. 
 
Quels sont les enjeux stratégiques actuels pour AKTISEA ?
Kevyn Kohler : Aller chercher et démarcher toujours de nouveaux clients à travers la France, développer de nouveaux marchés, développer le réseau d’AKTISEA pour avoir de nouveaux donneurs d’ordres, développer les clients d’un même secteur afin de mettre à profit nos viviers de candidats mutualisés et devenir encore plus pertinent dans notre métier.
 
Quelle est votre politique de recrutement chez AKTISEA ?
Kevyn Kohler : AKTISEA a une double fonction et doit répondre à deux types de recrutement : à court terme et à long terme. AKTISEA est soit un tremplin soit une carrière. Notre entreprise peut en effet juste être une étape pour un candidat avant d’intégrer une entreprise non adaptée. Ou bien être envisagée comme une carrière. Je préfère qu’un candidat me dise qu’il vient pour un an ou 18 mois avec comme objectif de se réinsérer dans une autre structure, qu’un candidat qui annonce qu’il veut rester chez nous et ne compte pas le faire. Cela nous permet tout simplement de mieux adapter les formations et l’accompagnement du salarié.
 
Communiquer sur la marque employeur avec votre management original basé sur la gamification, c’est très important pour vous ?
Kevyn Kohler : Cela compte énormément pour nous. Nous prônons le travail et l’apprentissage en s’amusant, en prenant du plaisir, et le management par le jeu. Les défis des salariés sont gamifiés, par exemple le pôle RH a un écran semblable à celui d’un terminal d’aéroport avec des animations, où lorsqu’un candidat est refusé par le chef d’équipe car trop éloigné de la demande du client, il vient augmenter le nombre de colis piégés de l’aéroport jusqu’au déclenchement paralysant du plan Vigipirate ! Nous organisons des chasses au trésor pour les nouveaux arrivants, des réunions basées sur le jeu et l’animation. Certains candidats sont venus vers nous après avoir vu notre page Facebook et l’esprit d’équipe très familial qui y est décrit à travers l’ambiance, les déguisements, les challenges. Mais attention, même si cet environnement améliore la qualité de vie au travail, il faut évidemment avoir le savoir-faire et les compétences requises. 
 
Quel est l’impact sur vos salariés et sur vos clients ?
Kevyn Kohler : Nous avons peu de turn-over et d’absentéisme, par ce management original nous avons réussi à créer une envie d’aller au travail et une vie d’équipe très importante pour nos salariés. En ce qui concerne nos clients, ceux qui nous rendent visite nous considèrent comme une bouffée d’oxygène et veulent souvent s’inspirer de nos méthodes. Nous avons donc développé des conseils pour adapter la gamification à leurs entreprises, nous faisons un service d’échanges de bonnes pratiques. Par exemple, nous avons développé pour l’un de nos clients tout un jeu Questions pour un Champion grandeur nature avec tous les détails du jeu et même le déguisement de l’animateur, pour une réunion d’évaluation de compétences ! Devenir un modèle pour d’autres entreprises est une réelle fierté aussi pour nos salariés.
 
Quels sont les profils que vous recherchez le plus et les plus difficiles à sourcer ?
Kevyn Kohler : Nous recherchons chez AKTISEA principalement des chargés de recrutement, c’est le profil dont on a le plus besoin aujourd’hui et c’est le plus difficile à trouver dans notre zone géographique. Mais aussi du campus management et des chargés de sourcing sur différents profils. Et pour nos clients, ce sont des profils très divers, souvent très capés ou pointus, selon leurs cœurs de métier.
 
Quelles sont vos stratégies de recrutement ?
Kevyn Kohler : Nous employons les mêmes stratégies pour nous et pour nos clients en utilisant divers réseaux. Pôle emploi et Cap Emploi qui est l’entité dédiée aux candidats en situation de handicap avec un suivi plus particulier. Les associations de handicap et de l’emploi, les salons du handicap ou de l’alternance, notre vivier, où les profils des candidats sont suivis tout au long de leur carrière d’un emploi à un autre, ou encore les CVthèques comme celle de Monster évidemment. Nous utilisons aussi beaucoup nos réseaux sociaux où l’on diffuse nos offres d’emploi et nous croyons à l’importance des recommandations qui s’avèrent souvent très efficaces.
 
Quelles sont les spécificités d’AKTISEA sur les stratégies de recrutement et de soutien RH ?

Kevyn Kohler : La mutualisation de notre vivier de candidats et de notre vivier de prescripteurs. Et par ailleurs, une autre spécificité d’AKTISEA réside dans le fait qu’en tant qu’entreprise adaptée nous permettons de répondre aux deux volets des Missions Handicap : la partie recrutement de candidats en situation de handicap et la partie achat au secteur adapté. Nous sommes aussi, avec nos services, un vecteur de sensibilisation au handicap, ce qui nous rend vraiment complets dans nos missions de soutien RH.
 
Quels outils Monster utilisez-vous pour vos campagnes de recrutement ?
Kevyn Kohler : Nous utilisons la CVthèque de Monster. Elle nous permet de gagner du temps en nous aidant à identifier des candidats en situation de handicap grâce à un filtre de sélection basé sur du déclaratif. Les offres de nos clients sont également postées sur Monster. Nous utilisons aussi beaucoup Monster pour les candidats plus généralistes : il permet une vue plus large, plus pertinente et assez exhaustive du marché.
 
Quelles relations entretenez-vous avec les équipes de Monster ?
Kevyn Kohler : Nous sommes très contents d’avoir Monster dans nos partenaires. Ce sont des équipes à l’écoute et réactives. Nous avons été identifiés spontanément comme expert dans le domaine du handicap et nous avons participé à un Monster Talk sur le sujet. Cette visibilité ajoute du crédit et du sérieux à notre action. Et les initiatives de Monster Talk sont vraiment à encourager car ce sont des moments d’émulation et de partage que j’estime très importants.