1. Accueil
  2. Marché de l'emploi
  3. Actualités de l'emploi
  4. Témoignage d’Alex Bordaraud, Adjoint du Responsable Support chez Agriteam

Témoignage d’Alex Bordaraud, Adjoint du Responsable Support chez Agriteam

Témoignage d’Alex Bordaraud, Adjoint du Responsable Support chez Agriteam

Alex Bordaraud, Adjoint du Responsable Support chez Agriteam

Agriteam est une holding qui gère cinq concessions de matériel agricole de la marque John Deere, leader mondial sur ce marché. Dotée de 27 points de services en France, l’entreprise répond à tous les besoins des agriculteurs en termes de matériel et de suivi technologique. Pour cela Agriteam emploie essentiellement des commerciaux aptes à se familiariser aux métiers du monde agricole et à ses technologies en constante évolution. Face à une méconnaissance de ces métiers et à une filière boudée par les candidats, Agriteam a pris le parti de miser sur une marque employeur à forte résonnance humaine et d’utiliser des outils de campagne et de recrutement pertinents, notamment sur le digital.
                    
Pouvez-vous nous présenter en quelques mots Agriteam et votre fonction au sein de cette société ?
Alex Bordaraud : Agriteam est une société holding qui gère cinq concessions agricoles de Poitiers à Verdun avec, en plus de ses bureaux à Pithiviers, 27 bases où l’on effectue la vente, la réparation, la commercialisation de matériel agricole neuf ou d’occasion. Nos concessions sont des concessions John Deere, leader mondial de la conception et de la fabrication de matériel agricole mais nous répondons aussi à tous les besoins des agriculteurs et des éleveurs en termes d’outillages et de consommables. Nous assurons aussi avec nos experts tous les services ultra-technologiques et en perpétuelle évolution, liés aux suivis des machines.
Je fais partie de la holding, prestataire au service des concessions, qui contient deux branches : la branche administration et RH, et la branche support aux métiers agricoles et métiers des concessions. Ma fonction est d’optimiser le travail au niveau de l’organisation générale, et aussi d’intervenir en amont en conseil sur une partie du recrutement.
                    
Quels sont les enjeux et les besoins actuels d’Agriteam en termes de recrutement ?
Alex Bordaraud : Nous sommes très dépendants du travail agricole et de ce fait nos besoins sont très saisonniers. Nous analysons nos besoins en amont en hiver pour les postes et les remplacements nécessaires pour nos recrutements de la saison qui s’étale de mi-mai à fin août principalement. Les candidats que nous recherchons sont surtout des commerciaux mais avec un profil plus complexe qu’un simple profil de vente. Nous avons besoin de profils à forte capacité d’adaptation au milieu agricole, à la clientèle, aux produits et aux métiers technologiques liés à ce secteur. Jusqu’à présent, nous nous concentrions dans nos recherches sur des profils technologiques mais qui avaient parfois des lacunes au niveau commercial, donc désormais nous privilégions les profils commerciaux mais qui ont cette notion ou cette capacité à s’adapter aux métiers technologiques agricoles.
Notre principal enjeu est aussi de faire connaître notre entreprise et les métiers agricoles qui y sont liés. Il n’y a pas assez de candidats car on manque d’informations sur les filières agricoles : dès l’orientation au lycée, les étudiants ne sont pas assez informés à mon sens et peu encouragés à emprunter ces filières qui sont pourtant intéressantes à tous les niveaux.
                    
Comment procédez-vous donc pour faire connaître ces métiers et quels sont vos leviers de recrutement ?
Alex Bordaraud : Nous nous adressons aux établissements de formation spécialisés dans les métiers agricoles mais comme il n’y a donc pas assez de candidats nous pouvons aussi recruter par exemple des personnes qui travaillent dans les travaux publics et qui peuvent correspondre à nos recherches.
Nous faisons toutefois beaucoup d’interventions dans les écoles pour faire connaître l’entreprise et prendre des candidatures (en apprentissage notamment). Nous leur adressons aussi des courriers régulièrement pour les informer de nos besoins en recrutement et en apprentissage.
Nous procédons à des campagnes d’affichage au niveau local, nous utilisons beaucoup aussi les réseaux sociaux, le bouche-à-oreille, et nous faisons aussi des campagnes web avec Monster. On y voyait les visages de nos collaborateurs dans les différentes fonctions qu’ils exercent. Notre volonté est de montrer le côté humain de nos métiers et non pas juste les machines. Nous avons par exemple réalisé et diffusé une vidéo relatant 24h dans la peau d’un commercial que l’on compte dupliquer pour les techniciens et les magasiniers. Il est important que les candidats puissent se projeter dans nos métiers.
                    
Quels sont les outils Monster que vous utilisez pour renforcer votre marque employeur et pour vous accompagner dans vos recrutements ?
Alex Bordaraud : Nous avons donc fait cette campagne web avec Monster qui nous permet de montrer l’image de notre marque sur des bannières à différents emplacements et qui mettait en avant le côté humain de l’entreprise. Nous avons aussi notre page avec les vidéos métiers qui y sont publiées.
Nous utilisons également les annonces avec une trentaine d’offres par an à diffuser. Ainsi que le service Monster Social Job Ads qui permet un coup de boost sur les réseaux sociaux. Nous commençons aussi à utiliser la CVthèque, et nous sommes très satisfaits des CV recommandés sur nos annonces car ce sont souvent de bonnes surprises. Concrètement il y a plus de 50% de nos recrutements qui ont lieu via Monster.
                    
Quelle relation entretenez-vous avec les équipes Monster ?
Alex Bordaraud : Ce sont des relations vraiment géniales, j’emploie vraiment ce mot ! Les réponses apportées à nos demandes par mail ou téléphone sont de vraies réponses satisfaisantes. Les conseils sont personnalisés, on écrit à deux les annonces diffusées toujours dans le respect de notre esprit d’entreprise. Nous avons des points réguliers chaque semaine ou toutes les deux semaines. Il y a une relation de confiance et même si parfois nous avons des problématiques compliquées, les équipes ont toujours une solution à proposer. Nous ressentons un réel intérêt pour nos activités et une vraie envie de nous rendre service, de nous satisfaire et faire en sorte que nos recherches aboutissent à 100% !
                    
Agriteam en quelques chiffres :
- 128 millions de CA
- 385 salariés
- Plus de 1000 tracteurs et moissonneuses-batteuses vendus par an (neuf et occasion)
- 70 recrutements par an dont contrats d’apprentissage :
     - 20 au service commercial
     - 35 au service SAV
     - 15 au service magasin