1. Accueil
  2. Marché de l'emploi
  3. Actualités de l'emploi
  4. “Monster est notre partenaire recrutement le plus pertinent”- Interview de Line de Kilmaine et Antoine Dagnicourt, Citya Immobilier

“Monster est notre partenaire recrutement le plus pertinent”- Interview de Line de Kilmaine et Antoine Dagnicourt, Citya Immobilier

“Monster est notre partenaire recrutement le plus pertinent”- Interview de Line de Kilmaine et Antoine Dagnicourt, Citya Immobilier

Line de Kilmaine et Antoine Dagnicourt

Line de Kilmaine : Citya Immobilier est une société dont le siège est à Tours. Elle a développé, au travers d’un réseau de cabinets immobiliers, un univers qui répond à toutes les problématiques que peuvent se poser ses clients à travers les quatre activités principales : le syndic de copropriété, la gestion locative, la location et la transaction.
De plus, nous avons développé à Tours des activités annexes comme l’expertise immobilière, les états des lieux, ainsi qu’une société d'assurance qui compte aujourd'hui près d’une trentaine de collaborateurs.
Citya Immobilier s'est développée de façon exponentielle à partir des années 90 avec une croissance qui lui a permis globalement de doubler de taille tous les deux ans. Aujourd'hui, nous comptons environ 170 agences et 2 900 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires en 2015 de 230 millions d’euros (180 millions en 2014).

 
Quelles sont vos fonctions respectives au sein du groupe ?
Line de Kilmaine : L'activité Ressources Humaines, que je dirige, est divisée en deux : une première partie administrative qui tourne autour de la paye et de la gestion des contentieux et une seconde partie vitrine de la politique RH, le développement de carrière, le recrutement, la formation professionnelle et le suivi des carrières. Le pôle Recrutement est conduit par Antoine Dagnicourt.
 
Quels sont vos enjeux de recrutement ?
Line de Kilmaine : Notre entreprise est constamment confrontée aux problématiques de croissance externe, de réorganisation et de reconfiguration des entreprises qui sont rachetées. Il se pose donc à chaque fois des questions de recrutement, de réorientation de carrière et de réorganisation interne.
En moyenne, nous avons à peu près 150 postes à pourvoir en France. Au fur et à mesure qu'un poste est pourvu un autre se crée derrière.
 
Comment sont impliqués vos directeurs d'agence dans le processus de recrutement ?
Line de Kilmaine : Nos agences sont des cabinets indépendants dans la mesure où ils sont dirigés par des gérants salariés décideurs pour leur entité dans un cadre budgétaire validé en accord avec notre président Monsieur Philippe BRIAND. Les directeurs d’agence sont autonomes en ce qui concerne les recrutements.
Le pôle Recrutement d’Antoine Dagnicourt fonctionne globalement comme un cabinet de recrutement intégré chez Citya. Le dirigeant partage ses besoins en recrutement et les problèmes qu'il se pose. Ensuite, nos chargés de recrutement, spécialisés dans notre métier et dans les valeurs de notre entreprise, vont aller chercher le profil le plus adapté à leurs besoins.
Une fois la sélection faite, les directeurs d'agence reçoivent les profils choisis et décident de l'issue du recrutement. Notre pôle Recrutement peut également intervenir dans cette étape-là étant donné que nos dirigeants peuvent aussi choisir de déléguer l’ensemble du processus.
 
Quelles sont les difficultés que vous rencontrez lors de ces recrutements ?
Line de Kilmaine : Ayant une assise nationale, nous avons parfois des difficultés à recruter sur des bassins moins attractifs que d'autres. Nous recrutons des comptables, des assistants, des commerciaux et des gestionnaires de biens, sans oublier l’hôtesse d’accueil. Nous recrutons beaucoup de jeunes diplômés  mais nous pouvons aussi rechercher des postes plus experts, et donc plus rares, quand nos directeurs d’agence souhaitent des profils déjà très qualifiés.
 
Quels sont les leviers de recrutement que vous utilisez et quelle part prennent-ils dans ce processus ?
Antoine Dagnicourt : Nous nous efforçons d’utiliser l’ensemble du panel des solutions de recrutement. Cela va du contact sur les réseaux sociaux en passant par les CVthèques, les annonces sans oublier nos partenariats avec les écoles. Chacun de nos chargés de recrutement a une dominante : certains vont animer le réseau des écoles partenaires, d'autres vont être davantage sur les réseaux sociaux ou sur les CVthèques.
La cooptation fait beaucoup dans notre métier car elle conduit à avoir des relations avec le notaire, avec les fournisseurs qui interviennent dans les immeubles, avec les avocats... Il y a donc un quart de nos recrutements qui sont faits grâce à cela. D'autant plus que nous encourageons nos collaborateurs à nous proposer une candidature de qualité émanant de leur réseau. Lorsqu'une cooptation a réussi, c'est-à-dire que la personne a passé la période d'essai, une prime est versée au collaborateur qui a permis ce recrutement.
Nous utilisons aussi les réseaux sociaux qui prennent une part de 5 à 10 % dans notre recrutement ainsi que les CVthèques à hauteur d'environ 10 %. Le reste de nos collaborateurs est recruté via les annonces et les écoles.
 
Comment Monster vous aide à répondre à vos problématiques de recrutement ?
Antoine Dagnicourt : En 2014, nous nous sommes structurés en cabinet de recrutement interne appelé Citya Avenir et Talent. De ce fait, nous avons voulu nous entourer des partenaires les plus pertinents que ce soit en terme de visibilité, d'offres d'emploi et de CVthèque. L'objectif est d'être visible, d'être identifié comme un employeur national avec des implantations sur l'ensemble du territoire français, et d’y trouver les futurs collaborateurs qui ne sont pas venus directement vers nous.
Nous avons donc ainsi développé un partenariat avec Monster sur de l'annonce en illimité.  Nous diffusons aujourd’hui tous nos postes sur Monster avec pour nos chargés de recrutement un accès à la CVthèque Monster.
Nous sommes une entreprise très orientée vers l'innovation que ce soit en communication ou en digital. Or, aujourd'hui Monster est une des entreprises les plus innovantes du secteur du recrutement. Nous avons donc opté pour la solution Monster Social Job Ads qui nous permet de diffuser nos offres sur Twitter et prochainement sur Facebook.
Comme Monster a une résonance nationale, leur CVthèque nous apparaît comme la plus pertinente.
 
Quelles sont vos relations avec l’équipe Monster ?
Antoine Dagnicourt : Depuis le début de notre collaboration en 2014, nous sommes suivis régulièrement avec des points, chaque trimestre, sur l’utilisation des outils. Monster est une vraie force de proposition concernant de nouveaux outils nous permettant d’être plus performants sur nos solutions de recrutement. A ce sujet, nous apprécions les visites régulières de notre interlocuteur Monster qui vient nous présenter des innovations recrutement.


Line de Kilmaine
Titulaire d’une Maîtrise en Sciences de Gestion et d’un Master Politiques et Stratégie des Ressources Humaines, après une année dans un cabinet de Conseil à Paris, elle rejoint Citya Immobilier en 2003 en tant que Directrice des Ressources Humaines.
 
Antoine Dagnicourt
Diplômé d’un master 2 en Ressources Humaines, il est d’abord Chargé de Recrutement avant d’évoluer mi 2016 sur le poste de Responsable Recrutement.