Skip to main content
  1. Accueil
  2. Marché de l'emploi
  3. Actualités de l'emploi
  4. L'expérience candidat est un processus qui doit être fluide et transparent pour Félicitas Cavagné

L'expérience candidat est un processus qui doit être fluide et transparent pour Félicitas Cavagné

L'expérience candidat est un processus qui doit être fluide et transparent pour Félicitas Cavagné

Felicitas Cavagné pilote depuis 3 ans l’équipe Marque Employeur.

Deloitte évolue dans un monde qui change avec de nouveaux besoins, de nouveaux métiers. Un monde où la guerre des talents fait rage. Pour exister dans ce monde, il faut répondre aux attentes des candidats. Des candidats qui souhaitent avoir facilement la bonne information, échanger rapidement avec l’entreprise. Des candidats pour qui le processus de recrutement doit être une expérience fluide.
 
Quels sont vos enjeux de recrutement chez Deloitte France ?
 
Au cours de l’exercice fiscal 2015, nous avons recruté 1 200 collaborateurs en CDI, dont un tiers de profils expérimentés, plus 100 alternants et 500 stagiaires.
 
Nous essayons de recruter environ 50 % de profils issus d'écoles de commerce, 30 % de profils issus d'écoles d'ingénieurs et 20 % de profils issus des universités.
Les domaines en forte croissance tels que le digital, le big data analytics, l'arbitrage international, la RSE, nécessitent des expertises parfois très pointues. Et dans nos métiers historiques, nous cherchons également des profils divers afin de créer un assemblage de compétences complémentaires.
 
Nous avons créé il y a deux ans avec l'Ecole Supérieure de Gestion & d'expertise comptable, l’ENGDE, le « Parcours Diplômant Deloitte ». Ce contrat de professionnalisation de deux ans propose à des étudiants titulaires ou en cours d’obtention du DCG de préparer le DSCG dans les meilleures conditions. L’expérience de terrain au sein du Cabinet, associée à la formation diplômante suivie à l’école, facilitent ensuite leur insertion dans le monde professionnel.
 
 Comment maîtriser le clonage dans une grande entreprise telle que la vôtre ?
 
Le Cabinet connaît actuellement une véritable transformation des métiers qui le composent : 20 % de son chiffre d’affaires repose sur des activités qui n’existaient pas il y a 4 ans.
Si historiquement nos recrutements étaient plutôt tournés vers les écoles de commerce, nous élargissons depuis plusieurs années notre vivier de collaborateurs aux profils ingénieurs et universitaires pour composer des équipes diverses, ouvertes et innovantes.
Nous aimons par exemple les profils avec un double parcours, une formation managériale accompagnée d'une formation d’ingénieur. La créativité, l’expertise et l’autonomie des profils universitaires offrent aussi des compétences très pointues. Notre dynamique se nourrit donc de la pluralité des profils de chacun des collaborateurs.
Il ne faut pas non plus oublier la dimension internationale du Cabinet et les 57 nationalités de nos collaborateurs !
 
Vous recevez près de 70 000 CV par an. Est-ce un signe que votre marque employeur correspond aux attentes des jeunes diplômés ?
 
Nous sommes depuis 3 ans dans le Top 2 du classement Potentialpark qui évalue, auprès de 4 900 étudiants français, la qualité des outils de communication que les recruteurs mettent à disposition des candidats sur internet. Ce baromètre nous tient à cœur car il souligne notre volonté d’être au plus près des attentes et des aspirations des étudiants et jeunes diplômés :
 -       notre écosystème digital garantit l’instantanéité de la recherche d’information par le candidat qui trouve rapidement et efficacement l'information qui l'intéresse quel que soit le support utilisé ;
-       il répond aussi à la nécessité croissante d’humaniser les échanges entre les candidats et la firme ;

 

 

Nous travaillons quotidiennement sur nos processus de recrutement pour qu’ils soient rapides, fluides et transparents  pour les candidats. Nous avons par exemple développé l’application D.Campus qui simplifie le recrutement sur les forums étudiants. Elle permet à nos équipes de scanner directement, via mobile et tablette, le CV d’un candidat et d’améliorer le traitement des candidatures grâce notamment à une meilleure traçabilité du CV, un suivi simplifié et une plus grande réactivité. Sur notre site, nous offrons aux candidats la possibilité de postuler via leur mobile. Ils peuvent télécharger leur CV sur les réseaux sociaux ou sur le Cloud, comme Google Drive ou Dropbox. Deloitte a été parmi les premiers recruteurs français à proposer la candidature via mobile. Dans les métiers de l’audit, nous organisons des DDAY : c’est une journée de recrutement lors de laquelle nous nous engageons à donner une réponse sous 48 heures aux candidats.
 
Au-delà de processus de recrutement plus fluides, les jeunes n’ont-ils pas des attentes nouvelles ?
 
Effectivement, ils cherchent à apprendre et à travailler sur différents projets, à différents endroits et pour une variété de clients. Tout ça dans un laps de temps réduit.
Au niveau sociétal, ils souhaitent travailler dans une entreprise engagée. Nous constatons vraiment cela sur leur CV : ils sont de plus en plus investis dans l'humanitaire, le social ou encore l'éducation.
 

 

Etre in the market, c’est donc aussi répondre à ces attentes ?
 
Notre politique est en ligne avec les aspirations de la génération Y.
 
Nous déclinons notre purpose : "To make an impact that matters" à différents niveaux. D’abord, le développement des talents est au cœur de notre promesse RH. Il s’agit de fournir une écoute et une qualité de service à nos talents. Nous souhaitons aussi faire vivre plusieurs vies à nos collaborateurs : offrir des carrières qui ne seront pas linéaires. Nous sommes d'ailleurs en train de faire évoluer notre programme de mobilité en instaurant une forme de Graduate Program pour permettre à des collaborateurs de découvrir, relativement tôt dans leur carrière, une mobilité fonctionnelle ou géographique.
 
Les jeunes veulent plus que de la formation. Ils souhaitent établir un contact fort avec leurs managers et leurs équipes. Nos collaborateurs ont un parrain pour les accompagner les premiers mois et tout au long de leur carrière. Un manager RH sert de point de liaison.
 
Nous avons aussi un engagement sociétal. La Fondation Deloitte par exemple, œuvre dans le domaine de l'éducation et du développement solidaire. Elle mobilise nos collaborateurs autour du parrainage d’étudiants en classe préparatoire pour les aider à construire leur projet professionnel. Nous avons aussi lancé en 2015 l’Impact Day, sorte de team building, qui a rassemblé 400 collaborateurs autour du projet de rénovation d’un complexe hospitalier au profit de l'association Aurore.
 
Comment définiriez-vous l'ADN de votre marque employeur ?
 
Notre promesse RH est basée sur trois fondamentaux : la pluridisciplinarité (assembler les compétences afin d’enrichir l’expérience des collaborateurs par un travail en équipe), l'employabilité (le développement des compétences techniques et managériales par des programmes de formation / mobilité) et le collaboratif.
Notre marque employeur est fondée sur la cohérence entre cette promesse RH et le vécu réel des employés.
 
 
Après 6 ans de carrière chez Arthur Andersen à l’international, Felicitas Cavagné est arrivée en France en 2003. Associée et Commissaire aux comptes chez Deloitte France au service de différents clients, elle pilote depuis 3 ans l’équipe Marque Employeur.

Back to top