1. Accueil
  2. Marché de l'emploi
  3. Actualités de l'emploi
  4. Rencontre avec le capitaine Guillaume Przychocki, de la direction des RH de l’armée de terre.

Rencontre avec le capitaine Guillaume Przychocki, de la direction des RH de l’armée de terre.

Rencontre avec le capitaine Guillaume Przychocki, de la direction des RH de l’armée de terre.

Le capitaine Guillaume Przychocki, de la direction des RH de l’armée de terre

Quatrième recruteur de France, l’armée de Terre a besoin de partenaires fiables et efficaces pour lui apporter la quantité et la qualité de candidats dont elle a besoin. Elle s’est donc tournée avec réussite vers Monster et ses solutions innovantes.Rencontre avec le capitaine Guillaume Przychocki,
du Bureau marketing
et communication
de recrutement au sein
de la direction
des ressources humaines de l’armée de terre.

 

Quels sont les besoins en recrutement
de l’armée de terre ?

Du cuisinier au technicien des systèmes de télécommunication en passant par le combattant de l’infanterie, l’armée de terre recrute dans tous les secteurs d’activité. C’est un peu comme si on prenait tous les métiers qui existent en France et qu’on les appliquait au domaine militaire !
En outre, nous gérons de gros volumes de recrutement : nous sommes le quatrième recruteur de France, avec plus de 10 000 postes à pourvoir chaque année.
Afin d’y parvenir, nous devons entrer en contact avec environ 120 000 candidats, des jeunes de 17 ans et demi à 29 ans. En 2015, nous allons même dépasser ces chiffres : il va falloir que 150 000 jeunes environ lèvent la main !

 

Quels sont vos leviers de recrutement ?
Il y a bien sûr les visites spontanées dans les centres de recrutement. Nous avons aussi des conseillers qui sillonnent la France et répondent aux questions des jeunes potentiellement intéressés dans les mairies,
les lycées, les salons d’étudiants... mais la première source de notre recrutement, qui représente environ
50 % du volume, est notre site internet sengager.fr.
La raison est évidente : les jeunes que nous recherchons sont de plus en plus sur le Web et les réseaux sociaux. Et ils vont sur les job boards, celui de Monster par exemple. Un tiers des recrutements via internet se fait grâce aux sites d’emploi, qui redirigent les candidats potentiels vers notre site.

 

Comment Monster vous aide-t-il à trouver
vos candidats ?
Depuis plusieurs années maintenant, Monster est
un partenaire clé de l’armée de terre. Nous l’utilisons d’abord, de façon classique, comme un diffuseur d’annonces. Dans ce domaine, je travaille avec une quinzaine de sites rh ou de job boards différents, et Monster fait partie du top : il mène la course parmi ceux qui m’apportent effectivement des candidatures. La deuxième action que nous menons avec Monster est plus pointue : nous travaillons ensemble sur des contenus éditoriaux – par exemple, un article sur la guerre électronique ou un témoignage vidéo d’un jeune soldat – et Monster donne à ce contenu une large diffusion auprès d’une cible de choix.
Enfin, la troisième action, qui est totalement exclusive à Monster, est une réelle innovation : ce sont les Twitter Cards. Leurs hashtags automatiques nous permettent d’utiliser Twitter non plus uniquement comme simple vecteur pour transmettre des informations ou des conseils sur le recrutement, mais pour diffuser directement et efficacement des offres d’emploi à nos abonnés twitter, tout en profitant de l’immense communauté de Monster.
 

Cela donne-t-il des résultats concrets ?
Sur les deux seuls premiers mois de l’année 2015, Monster nous a envoyé plus de 300 jeunes qui ont rempli un formulaire de candidature. C’est un excellent résultat, et je peux constater une vraie montée en puissance de Monster, notamment grâce à la nouveauté des Twitter Cards.

 

Quelle relation entretenez-vous avec les équipes de Monster ?

Nous sommes dans une relation quotidienne car l’armée de terre exige des résultats immédiats. Nous utilisons de l’argent public, donc nous devons être deux fois plus exigeants avec nos partenaires. Nous effectuons un suivi journalier de tous les indicateurs, par exemple je sais en temps réel combien de conversions m’apportent mes partenaires et combien me coûte chaque jeune passant par un partenariat précis : si les résultats ne sont pas là, pas d’état d’âme, nous lâchons le partenariat.
Le fait que Monster nous accompagne depuis des années démontre leur efficacité. En outre, leurs équipes font preuve d’une excellente réactivité : quand je sais que mes besoins en recrutement vont augmenter
à court terme, je les préviens et, avec eux, ça suit toujours !

 

L'Armée de Terre en 3 points :

• Entièrement professionnalisée depuis 1996 (départ des derniers appelés en 2001), l’armée de Terre emploie un effectif de 210 000 personnes environ, dont plus de 110 000 militaires actifs (chiffres 2011).

• L’armée de Terre est le quatrième recruteur de France, avec plus de 10 000 postes à pourvoir chaque année.

• Elle propose aux jeunes candidats plus de 100 métiers différents, déclinés en près de 300 fonctions.