1. Accueil
  2. Gestion des ressources humaines
  3. Gestion des compétences
  4. Empowerment des femmes au travail : 6 chiffres à retenir

Empowerment des femmes au travail : 6 chiffres à retenir

Empowerment des femmes au travail : 6 chiffres à retenir

Empowerment des femmes au travail.

En 2018, Monster a réalisé une enquête sur l’égalité professionnelle F/H avec l’institut YouGov auprès de 1046 femmes et hommes. En 6 chiffres, le point sur la question de l’empowerment, c’est-à-dire ce qui permet aux femmes d’avoir plus de capacité d’action.

La capacité d’action est une mesure de l’empowerment. Elle renvoie à la capacité à demander une augmentation de salaire, à obtenir une promotion, à concilier la vie privée et la vie professionnelle, et à faire face au sexisme.

Les résultats de l’étude Monster/YouGov sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ont été analysés par Marion Leturcq, chargée de recherche à l’Institut National des Études Démographiques (INED), avec le concours des équipes de Social Builder et de Monster.

1 femme sur 3 de 25 à 36 ans considère qu’elle a de nombreux leviers d’action

Le fait qu’une femme sur trois de cette tranche d’âge estime avoir de nombreux leviers d’action permet de formuler l’hypothèse que la majorité des jeunes femmes n’ont pas encore pris conscience de leur capacité d’action.

14 % des femmes sont insatisfaites dans leur emploi, contre 7% des hommes

Un lien entre cette insatisfaction et une faible capacité d’action est probable. Plus une personne a une forte capacité d’action, plus elle envisage avec optimisme son avenir et l’évolution de la question de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

1 femme sur 4 déclare avoir été victime de harcèlement

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à déclarer avoir été victimes de harcèlement et/ou de discrimination : 1 femme sur 4 contre 1 homme sur 10 en matière de harcèlement. Toutefois, plus une personne, femme ou homme, a une grande capacité d’action, plus elle a tendance à le déclarer. Pourquoi ? Sans doute parce que plus une personne est informée sur les questions de harcèlement et de discrimination, plus elle repère facilement ces pratiques et plus elle peut les dénoncer.

2 hommes sur 3 ayant le plus de capacité d’action perçoivent qu’ils sont avantagés par rapport aux femmes

La capacité d’action a également un impact sur la perception de l’égalité de traitement entre les femmes et les hommes. Le fait de jouir d’une plus grande capacité d’action est associée à une perception plus forte des inégalités professionnelles. Ainsi, deux tiers des hommes qui ont le plus de capacité d’action perçoivent qu’ils sont avantagés par rapport aux femmes, contre la moitié des hommes ayant une faible capacité d’action.

100% des salariés interrogés soulignent que la reconnaissance permet d’augmenter la satisfaction au travail

Les femmes et les hommes sont égaux en matière de perception de la satisfaction au travail. Tous les répondants de cette étude ont répondu que celle-ci s’accroît en fonction de :

  • la reconnaissance de leurs réussites par leurs managers,
  • l’augmentation de leur salaire,
  • une attention particulière portée à l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée.

Bien que nécessaires à l’ensemble des salariés, ces besoins sont surtout cités par les femmes qui disposent de peu de capacité d’action.

20% des femmes estiment avoir de nombreux leviers d’action contre 27% des hommes

Les femmes qui ont le plus de capacité d’action relèvent que la lutte contre le sexisme, une bonne communication sur les missions, l’amélioration de la sociabilité, la possibilité d’accéder à des formations académiques et la quête de sens sont aussi des vecteurs d’empowerment.

Sophie Girardeau

Pour en savoir plus, téléchargez notre livre blanc sur l'égalité F/H.