Skip to main content
  1. Accueil
  2. Conseils en recrutement
  3. Attirer les candidats
  4. Guide de l’annonce d’emploi sexy

Guide de l’annonce d’emploi sexy

L’annonce d’emploi est le plus négligé des messages employeurs alors qu’elle est pour le candidat le dernier point de contact avec l’entreprise avant la candidature.

Votre mission, si vous l’acceptez, consiste à rédiger une annonce d’emploi efficace et utile. Le pouvoir d’attraction d’une offre tient à ces qualités, « faire différenciant pour faire différenciant, n’est en effet pas un but en soi », souligne Thomas Delorme, Vice President chez TMP Worldwide.

Rien d’impossible dans cette mission à condition que vous consentiez à un effort d’empathie : au moment où vous rédigez l’annonce, demandez-vous ce qui peut motiver ou démotiver les candidats. « Communiquer implique de poser la question de la façon dont le message est « encodé » pour que l’autre sache le décoder », ajoute-t-il.

Un coup de peigne à votre copie

L’annonce d’emploi mérite une cure de jouvence. Oubliez les formules datées, vues, revues et archi vues des annonces presse d’antan. Une au hasard : « Dans le cadre de son développement… ». Le jargon maison, non pas métier ou sectoriel, est également contreproductif. Exemple de formule qui parle mal aux candidats externes : Vous travaillez dans la division X [une grande inconnue pour eux], sous la direction de [intitulé de poste abscons].

« On constate souvent la reproduction de l’annonce interne qui finit par arriver dehors et une absence de recul sur ce qui est de l’ordre du fonctionnement interne et ce qui est compréhensible vu de l’extérieur », poursuit notre interlocuteur.

Les annonces qui en disent trop ne disent finalement pas le plus important et sont peu claires. Mieux vaut des mots choisis qu’une liste complète de ce qui constitue la mission du poste, les compétences recherchées, l’expérience requise, les diplômes exigés, etc. « L’exhaustivité n’aide pas à distinguer les pratiques marginales de l’objectif essentiel de la mission », explique-t-il.

Des critères de choix efficaces

Le poste à pourvoir est à Rambouillet (78), un candidat qui vit à Noisy-le-Sec (93) est bien avancé quand l’annonce indique l’imprécis « Île-de-France ». « Toute information de l’ordre du contexte, comme la localisation du poste, les horaires de travail, la taille de l’équipe, aide le candidat à se positionner », note Thomas Delorme. Nuançons : on n’a pas besoin de vendre à un Parisien une adresse en plein centre de la capitale mais quand on veut attirer en zone rurale des candidats autres que locaux, il faut savoir vendre la destination.

Du contenu enrichi grâce aux outils numériques

Comme les annonces ciné contiennent un synopsis du film, une fiche technique, une bande annonce, parfois une interview, un bout de making-of, des options d’achat de DVD, de visionnage en streaming ou en salle, votre annonce d’emploi gagne à proposer des bonus qui apportent un autre niveau d’information : une vidéo, un article en hyperlien, une infographie... « L’annonce doit donner des informations mais pas seulement, elle doit susciter une action de la part du candidat : postuler ou s’abstenir », rappelle-t-il. Ne sous-exploitez pas les outils numériques qui permettent de créer des contenus connexes.

De la cohérence dans tous les messages de l’entreprise

Des actions de marque employeur dans l’air du temps d’un côté, une annonce d'emploi qui sent la naphtaline de l’autre, quel dommage ! Pour ne pas gâcher vos efforts d’Employer Branding, rendez-les plus visibles sur l’annonce. « Gardez en tête que même si le candidat a fait tout un travail de recherche d’informations sur l’entreprise, l’annonce est son dernier point de contact avec l’entreprise avant la candidature et un trop grand décalage entre les messages peut le démotiver », pointe Thomas Delorme.

Enfin, vous qui faites souvent de la transparence un étendard, posez vos points faibles d’employeurs sur la table et demandez-vous comment ils peuvent vous aider à être transparents jusqu’au bout. Le salaire par exemple (on sait qu’il se négocie) est l’élément le plus désiré par le candidat, le grand flou ou le grand absent de l’annonce aussi.

Sophie Girardeau